Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Où Suis-Je ? Où Vais-Je ?

  • CorineTitgoutte
  • J'arrive pas à choisir entre éducateur, musicien, écrivain ou dessinateur. Du coup, je vous laisse choisir ici !
  • J'arrive pas à choisir entre éducateur, musicien, écrivain ou dessinateur. Du coup, je vous laisse choisir ici !

A voir aussi

Rendez donc visite à La Carne, mon alter ego énervé. Blog satirique, hygiénique et apériodique.

 

Pour les oreilles :


  • Doude Baolescu : morceaux piochés dans l'ensemble de mon parcours musical.
18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 17:10
CHAPITRE SEVEN (sept péchés capitaux, sept façons de rire mou)


Or donc, pour tout timides que nous étions, nous ne nous fîmes pas prier pour rentrer dans l'antre si convoitée de notre dulcinée poil au nez. Ô lecteur, tu dois te consumer d'impatience en attendant la description de la suite d'Euphoria. O.K. Tu vois ta chambre ? Ben c'est pas ça. Tu vois Disneyland ? Tu réchauffes. Tu vois Jurassic Park ? Ben tu remplaces les dinosaures (de pointe) par des soubrettes lubriques et tu pourras avoir un vague embryon de début de foetus de commencement d'aperçu de brouillon d'idée de la splendeur du lieu. C'est qu'ils ne sont pas nombreux à avoir pu rentrer et ressortir de ce logement, alors, ô lecteur, ne nous en veux pas si nous ne t'en disons pas plus et maintenons (marquise de, 1635-1719, élevée dans la religion calviniste, elle se convertit au catholicisme et épouse le poète Scaron ; veuve, elle fut chargée de l'éducation des enfants de Louis XIV et de madame de Montespan, et, après la mort de Marie-Thérèse, épousa le roi. Elle exerça sur lui une influence notable, notamment dans le domaine religieux. Merci Robert) le secret sur cet endroit mythique et mystérieux.


CHAPITRE HUITIEME


Or donc, Euphoria nous invita à aller nous rafraîchir dans sa salle de bain après cette longue route, nous enjoignant de la rejoindre, sitôt que nous aurions fini, dans son cabinet.
“ Oh ben non, alors ! C'est scabreux, ça ! Pas dans les cabinets ! Vous parlez d'un romantisme, vous alors ! ” s'écria le Marquis, la mine sale, défaite.
Nous nous dirigeâmes donc à grands pas assurés tels des gazelles (et revoilà les gazelles, tiens) gambadant sur les vastes steppes asséchées sous le soleil d’Afrique en plein mois de décembre alors qu’à la même époque dans l’hémisphère boréal en Islande moult Sügarkubs manquent de Björk pour se réchauffer un peu l’espace central, et le reste aussi un peu quand même, en direction du Marineland à usage personnel tenant lieu de salle de bain à cette suite somptueuse. Et merde à Proust : on a réussi à faire une phrase plus longue et plus tordue que les siennes, mais en tout cas, elle montre bien combien était long ce corridor qui menait presque droit (nous ne nous sommes perdus que quinze fois) à la porte de la salle de bain, qui était ornée en guise de heurtoir d’une tête de minotaure avec un anneau dans les naseaux. J’avais déjà vu ça quelque part.
Je me retournai alors pour observer la réaction du Marquis, et quelle ne fut pas ma surprise en remarquant que celui-ci était déjà torse nu, et brandissait un glaive, toisant avec une fureur héroïque la tête bovine du divin bipède !
“ Je suis Thésée, fils d’Egée, roi d’Athènes, et je suis venu te vaincre pour délivrer ma patrie du joug de ton infâme protecteur et beau-père Minos ” criait-il, “ et Ariane est au bout du fil (elle connaît pas les portables, l’antique !), qui tendrement attend mon retour vainqueur (il  montrait les restes épars de son pull-over -tiens, ça me rappelle une blague idiote, mais passons-) ! ”.
Et le Marquis se jeta aussi brutalement que violemment sur l’huis déjà entrouvert. Il eut le temps de faire une quarantaine de pas, sur un sol carrelé de mauve et glissant, avant d’étaler son mètre quatre-vingt-quinze et demi dans le bidet qui réussit presque à l’avaler. Je me précipitai alors que mon pauvre ami se débattait dans le tourbillon violent qui l’entraînait inexorablement vers les abîmes insondables et nauséabonds des égouts gnaffiés.
Ma main secourable le sortit de cette situation périlleuse et tragique avec la rapidité d’une expulsion de Maliens.
Le Marquis ressortit du siphon par lequel il était déjà à demi happé, sans ses chaussures (ni ses chaussettes, d’ailleurs : bon débarras), mouillé comme Monica Lewinsky dans l’affaire Clinton (ou l’inverse, je ne sais plus bien qui était mouillé).
Je m’ablutionnai le visage et les pieds, tandis que le Marquis, lavé pour les dix prochaines années, boudait dans un coin. Une fois que je l’eus retrouvé (il y avait environ cent vingt-six coins, il eut fallu que vous le cognassiez) nous repartîmes en sens inverse, suivant les débris du pull du Marquis, ainsi que les indications des panneaux fléchés parsemés tout au long du couloir, qui indiquaient : “ Pour pratiquer la fornication dans la joie avec l’agent Euphoria, suivez les flèches rouge et jaune à p’tits pois ”.

*
*   *

(Dites-nous quand on abuse avec les étoiles, hein ?)

Stupeur et tremblements, comme dirait l’Amélie (pas la Poulain allumée, ni la Mauresmo musculée mais la Nothomb givrée). Lorsque frais nous quittâmes la salle de bain, et moins frais nous atteignîmes le bout du couloir jusqu’au salon où donnait la porte du cabinet de la belle, nous nous rendîmes compte tout de suite, à la cigarette qui finissait de se consumer dans le cendrier, qu’il se passait quelque chose. La porte du bureau de la belle espionne était entrouverte, et dans l’atmosphère flottait un parfum de mystère que jalouserait Jean-Paul Gaultier qui est un marrant quand il est en marin. Je frappai à l’huis entrebâillé sans qu’aucune réponse ne me parvinsse, tandis que le Marquis flairait les environs, éternuant à plusieurs reprises. Puis, après qu’il eut uriné contre le rideau de velours en levant une patte gauche adroite, d’un regard de concertation complice, nous décidâmes d’entrer.
La pièce était meublée d’un bureau Empire en pire et de ces sortes de meubles où on entasse des livres destinés à prendre la poussière (ah, oui : des bibliothèques, ce qui nous prouve que si elle ne lit pas présentement, l’agente a lu, comme on dit dans les magazines de tuninge), ainsi que de chaises renversées. Connaissant le goût d’Euphoria pour la dignité mobilière, nous nous étonnâmes de ce singulier désordre ; tel n’était pas l’usage de notre égérie, comme disait Tom quand il s’arrêtait un moment pour reprendre son souffle.
Mais d’Euphoria, dans ce cabinet, point.
Ah non ! Elle n’allait tout de même pas nous avoir posé un lapin !

Rageurs, nous fîmes demi-tour, et c’est à cette occasion que nous découvîmes (outre notre aisance avec le passé simple, bientôt à nous le subjonctif à changement de vitesse), tracé sur la porte par laquelle nous avions pénétré la pièce, un dessin géométrique figurant un losange horizontalement allongé, avec en son centre un cercle circonscrit, lui même pointé d’une tache vaguement discale en son milieu. Je m’approchai de cet inquiétant hiéroglyphe dont l’encre rouge n’était pas encore sèche ; le Marquis, lui, s’assit dans un coin avec la collection complète du Journal de Mickey reliée cuir qu’il avait trouvé dans la bibliothèque, entre le Kamasutra et les Mémoires de Sœur Emmanuelle.
“ Bizarre, pensai-je. Je suis inquiet… jamais le Marquis n’aurait de lui-même pensé à s’approcher d’une bibliothèque, fût-elle rose. Avec le  Glock 9mm et le chat du voisin, les livres sont ce qui existe de plus dangereux au monde pour un Marquis comme le mien ; lui, si perméable aux idées, ne manquerait pas d’être atteint de plein fouet par le vaste savoir contenu dans ces tomes (je vous parlais-je point d’égérie, tout à l’heure ?). Quel dramatique cocktail sortirait de ce détonnant shaker ?”

Soucieux, je retournai dans le salon. La cigarette susmentionnée avait fini de se consumer, et je l’observai avec minutie et avec les yeux. Elle comportait des traces de rouge à lèvres côté filtre, et la bague indiquait non seulement la marque, mais aussi le fait qu’il s’agissait d’une cigarette légère.
“ Une fumeuse au régime a kip… kin… a enlevé notre belle Euphoria ! ”, me dis-je in petto mais sans bruit disgracieux. Je glissai l’indice dans ma poche avant de rejoindre le Marquis, écarlate et absorbé dans l’observation du poster central de son journal qui représentait Minnie dans le plus simple appareil en train de cligner de l’œil. J’arrachai le Marquis à cette lecture immorale et nous partîmes tout deux sur les traces des ravisseurs de la ravissante. Je ne sais pas vous, mais j’ai l’impression que les chapitres raccourcissent. Ca doit être le printemps.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cubik 19/02/2007 10:47

on doit pas avoir le même sens du raccourci alors >)