Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Où Suis-Je ? Où Vais-Je ?

  • CorineTitgoutte
  • J'arrive pas à choisir entre éducateur, musicien, écrivain ou dessinateur. Du coup, je vous laisse choisir ici !
  • J'arrive pas à choisir entre éducateur, musicien, écrivain ou dessinateur. Du coup, je vous laisse choisir ici !

A voir aussi

Rendez donc visite à La Carne, mon alter ego énervé. Blog satirique, hygiénique et apériodique.

 

Pour les oreilles :


  • Doude Baolescu : morceaux piochés dans l'ensemble de mon parcours musical.
22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 21:48

Prométhée torturé,
Je voudrais ravir ton feu
Et tant pis si les Dieux
M'attachent au rocher
Le vautour ricanant
Peut bien prendre mon foie
Un seul regard de toi
Vaut bien tous les tourments

Ô, roi Minos, range ta balance
Mon coeur est trop lourd, et toi Radamanthe
Lance-le à Cerbère, à l'entrée
Trois têtes ne sont point trop
Pour le dévorer

Et me voilà Tantale
Je dois monter la pente
Mais ton corps me tente
Et la pierre redévale
Je dois recommencer
Me voilà comme un con
A toucher le fond
A pousser le rocher

Ô, roi Minos, range ta balance
Mon coeur est trop lourd, et toi Radamanthe
Lance-le à Cerbère, à l'entrée
Trois têtes ne sont point trop
Pour le dévorer

Les Danaïdes se moquent
A me voir, et cette eau
Vaine à emplir leur seau
A vider l'équivoque
La tâche est sans fin
Tout comme est sans fond
Le tonneau et l'affront
Que j'osai faire aux miens

Ô, roi Minos, range ta balance
Mon coeur est trop lourd, et toi Radamanthe
Lance-le à Cerbère, à l'entrée
Trois têtes ne sont point trop
Pour le dévorer

Ô, mortelle Eurydice,
C'est moi qu'eut le serpent
Et des Enfers les tourments
Ne font pas taire mon vice
Je voudrais tant qu'en statue
De sel tu sois changée
Pourrai-je ainsi t'enlacer
Sans bafouer ma vertu

Ô, roi Minos, range ta balance
Mon coeur est trop lourd, et toi Radamanthe
Lance-le à Cerbère, à l'entrée
Trois têtes ne sont point trop
Pour le dévorer

Coupable je suis
De si sombres pensées
Si un acte les suit
Coupable je serai
Ô, juges éternels
Voyez, je meurs et souffre
En chérissant le soufre
Du parfum de ma belle

Ô, roi Minos, range ta balance
Mon coeur est trop lourd, et toi Radamanthe
Lance-le à Cerbère, à l'entrée
Trois têtes ne sont point trop
Pour le dévorer

Tes si beaux yeux me font
Prendre tous les risques
Traverser le Styx
Et puis l'Achéron
Ma peine a payé le nocher
Pour cette obole, Charon
Je demande le pardon
Et les Champs Elysées


Leduc - 2001

Partager cet article

Repost 0

commentaires