Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Où Suis-Je ? Où Vais-Je ?

  • CorineTitgoutte
  • J'arrive pas à choisir entre éducateur, musicien, écrivain ou dessinateur. Du coup, je vous laisse choisir ici !
  • J'arrive pas à choisir entre éducateur, musicien, écrivain ou dessinateur. Du coup, je vous laisse choisir ici !

A voir aussi

Rendez donc visite à La Carne, mon alter ego énervé. Blog satirique, hygiénique et apériodique.

 

Pour les oreilles :


  • Doude Baolescu : morceaux piochés dans l'ensemble de mon parcours musical.
3 juin 2006 6 03 /06 /juin /2006 11:49

Ô superbe salope
Sais-tu que tu m’rends fou
Tes regards interlopes
Me rendent pis qu’un loup
Tes trompes de Phallope
Sont l’endroit le plus doux
Où heureux comme un pope
Je creuserais mon trou

Tes gracieuses indécences
Font taire mes scrupules
Tu es l’incandescence
Viens là que je me brûle
Tu me troubles les sens
Et ma vie tu bouscules
C’est comme une renaissance
Pour mon vit minuscule

Les mouvements de ton corps
Merveille de technique
Sont ton plus beau trésor
Si bien que je panique
Car sans aucun effort
Tes membres élastiques
Font taire mes remords
Et me rendent extatique

Je transpire comme un bœuf
Cependant que j’astique
Mon pitoyable nœud
Dont tu causas la trique
Pourquoi y a-t-il si peu
D’air frais dans cette boutique
Au fauteuils moelleux
Où je dépense mon fric

Quand la sève a coulé
Sur le mouchoir jetable
Dont l’imposant paquet
Est posé sur la table
Rajustant mes effets
Je sors de cette étable
Et retrouve l’air frais
De ma vie de notable

Le chapeau rabaissé
Sur ma physionomie
C’est une sécurité
Si je croise mes amis
S’ils me reconnaissaient
Je serais en souci
J’en sais des députés
Des sénateurs aussi

Sur le pas de la porte
Me voilà bousculé
Qui donc est ce cloporte
Qui marche sur mes pieds ?
Mais c’est ce vieux Laporte
Un ami du préfet
Dont la poitrine accorte
Sera bientôt décorée

M’a-t-il reconnu ?
Il me sourit, gêné
Je lui souris, confus
Nous regardons nos pieds
Nous nous sentons perdus
D’être ainsi démasqués
Dans cette antre du cul
Où nous sommes habitués


Corinne Tit'goutte - 2006

Partager cet article

Repost 0

commentaires