Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Où Suis-Je ? Où Vais-Je ?

  • CorineTitgoutte
  • J'arrive pas à choisir entre éducateur, musicien, écrivain ou dessinateur. Du coup, je vous laisse choisir ici !
  • J'arrive pas à choisir entre éducateur, musicien, écrivain ou dessinateur. Du coup, je vous laisse choisir ici !

A voir aussi

Rendez donc visite à La Carne, mon alter ego énervé. Blog satirique, hygiénique et apériodique.

 

Pour les oreilles :


  • Doude Baolescu : morceaux piochés dans l'ensemble de mon parcours musical.
3 juin 2006 6 03 /06 /juin /2006 10:53

Les fesses de Martine
Sont grosses à éclater
Mais j’aime son sourire

Sa frimousse mutine
M’est source de gaieté
Et qu’importe les fesses puisque le reste est pire
Et qu’importe les fesses puisque le reste est pire 


Martine louche un peu
Mais j’aime ce regard
Qui converge vers moi

Et moi dedans ses yeux
Certes un peu hagards
Je vois l’âme la plus misérable qui soit
Je vois l’âme la plus misérable qui soit


Martine a une poitrine
Qui traîne jusqu’à terre
De façon peu subtile
C’est dommage pour Martine
Qui de chance n’a guère
Car c’qu’elle avait d’plus beau c’était bien ses chevilles
Car c’qu’elle avait d’plus beau c’était bien ses chevilles


Martine a d’jolies lèvres
Pulpeuses et carmin
Penchons-nous pour les voir
Elles sont sous l’bec de lièvre
D’en d’sous on les voit bien
Dommage qu’on voie ses dents qui n’ont plus couleur de l’ivoire
Dommage qu’on voie ses dents qui n’ont plus couleur de l’ivoire


Ce physique déplorable
Indicible moch’té
A le don de me plaire
Mais ce siècle minable
Des tyrans d’la beauté
Fait de moi le plus irrémédiable pervers
Fait de moi le plus irrémédiable pervers

Corinne Tit'goutte - 2005

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires